Data Protection Officer
(DPO) :
Métier, Salaire, Formation

Paris School of Technology & Business

Chef de produit AgriTech

Le DPO ou Data Protection Officer a pour responsabilité principale de veiller à ce que l'organisation respecte les lois et réglementations en matière de protection des données. Il est obligatoire dans les entreprises qui collectent, stockent et valorisent un grand nombre de données de particuliers, les entreprises de la tech qui opèrent en BtoC sont donc particulièrement concernées.

En quoi consiste le travail du DPO (Data Protection Officer) ?

Le DPO joue un rôle pivot dans la protection des données personnelles au sein des organisations, en assurant à la fois la conformité réglementaire et la sécurité des informations. C'est un métier en constante évolution, nécessitant une mise à jour régulière des compétences et une forte capacité d'adaptation.

La CNIL (Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés) indique que la désignation d'un Délégué est obligatoire pour : 

  • Les autorités et organismes publics (par exemple, les ministères, collectivités territoriales, établissements publics). 
  • Les organismes dont les activités de base les amènent à réaliser un suivi régulier et systématique des personnes à grande échelle. Par exemple : les compagnies d'assurance ou les banques pour leurs fichiers clients, les opérateurs téléphoniques ou les fournisseurs d'accès internet.
  • Les organismes dont les activités de base les amènent à traiter à grande échelle des données dites "sensibles" (données biométriques, génétiques, relatives à la santé, la vie sexuelle, l'origine raciale ou ethnique, les opinions politiques, les convictions religieuses ou philosophiques ou l'appartenance syndicale) ou relatives à des condamnations pénales et infractions.

Missions principales : 

Analyse de Risque : Il/elle évalue les risques liés au traitement des données personnelles et met en place des mesures de mitigation (stratégies et actions mises en place pour réduire ou atténuer l'impact négatif de certains risques ou problèmes).

Veille Réglementaire : Il/elle suit l'évolution des lois et règlements en matière de protection des données pour garantir la mise à jour des pratiques de l’entreprise.

Gestion des Incidents : Il/elle répond aux violations de données, et assure la notification aux autorités et aux personnes concernées si nécessaire.

Quelles sont les compétences et qualités du DPO ?

Le DPO est un(e) spécialiste de la Data et de sa sécurité qui possède également des connaissances approfondies en réglementation. 

Compétences Techniques : 

  • Connaissance en IT et Sécurité des Données : Techniques du stockage et du traitement des données.
  • Expertise en Analyse de Données : analyse des flux de données pour identifier des problèmes de conformité.

 Aptitudes Professionnelles : 

  • Capacités de Communication : côté sensibilisation des utilisateurs et collaborateurs et côté liens avec les autorités de contrôle.
  • Éthique et Intégrité : gérer des informations sensibles avec discrétion. 
  • Veille technologique, réglementaire et adaptation.

Connaissances Réglementaires :

  • RGPD (Réglement Général sur la Protection des Données) : Connaissance approfondie des exigences du RGPD et de son application.
  • Autres Normes Internationales : Familiarité avec d'autres normes comme le CCPA (California Consumer Privacy Act) si l'entreprise opère à l'international.

Salaire du DPO en France

Le salaire médian des DPO en France se situe autour de 48 500 euros bruts annuels. Le montant varie de 40 à 60 000 euros annuels selon le profil du candidat, mais surtout la taille et le secteur d’activité de l’entreprise.
Il faut y ajouter les primes d’intéressement, les avantages salariaux tels que la mutuelle, les titres restaurants, les retraites complémentaires, la prise en charge des transports, etc.

Formations et Diplômes

Les formations dans le domaine de la data et de la cybersécurité sont disponibles à tous niveaux. Pour ce qui est de la fonction de DPO, une approche double entre Informatique – Cybersécurité et juridique permet d’acquérir toutes les compétences et connaissances.

Licence Professionnelle Informatique : mention Administration et sécurité des systèmes et des réseaux, parcours cyberdéfense, anti-intrusion des systèmes d’information, mention Administration et sécurité des réseaux, parcours sécurité des applications et des réseaux informatiques.

Bachelor Cybersécurité : spécialisation et alternance en 3ᵉ année.

Certifications professionnelles Data et Cybersécurité.

Il est ensuite possible de poursuivre vers un Master/Mastère Cybersécurité.

Bachelor Cybersécurité et protection des données en Alternance

La 3ᵉ année du Bachelor spécialisé Cybersécurité de PST&B s’effectue en alternance afin de permettre aux futur(e)s diplômé(e)s de s’immerger dans leur environnement professionnel et d’acquérir les réflexes opérationnels au plus tôt.

L’Alternance représente un vrai boosteur d’employabilité, car elle permet d’enrichir son CV, de se constituer un réseau professionnel, mais aussi de s’ouvrir les portes de l’entreprise et pour plus de la moitié des cas, de se voir proposer un contrat avant même la fin de ces études.