Cybersécurité : Le guide des
salaires par métier en France

Paris School of Technology & Business

devenir-ui-ux-designer

Les métiers de la cybersécurité sont plus que jamais en tension tant la demande et les besoins des entreprises sont forts. La prévention, le traitement et la mise en place de systèmes de sécurité fiables ainsi que leur surveillance permanente sont devenues des enjeux majeurs pour les entreprises, en proie à de plus en plus d’intrusions malveillantes, et d’attaques sur leurs systèmes. 
Encore trop peu de candidats sont formés à cette spécialité pourtant passionnante et très rémunératrice. Les salaires du domaine de la cybersécurité sont en effet parmi les plus avantageux du marché, déjà attractif, de la Tech.

Quels sont les salaires dans le domaine de la cybersécurité ? Découvrez-en plus sur les revenus des professionnels de la sécurité informatique.

Introduction aux salaires en cybersécurité

Chaque année, des milliers d’entreprises et d’institutions sont touchées par des attaques informatiques. Malwares, hameçonnage, effacements de données, les menaces qui planent sur les utilisateurs sont légion. Face à cette recrudescence des actes malveillants et des tentatives de piratage informatique, dont les répercussions se chiffrent parfois en millions d’euros, la cybersécurité réaffirme son importance pour les acteurs de l’économie mondiale.

Les entreprises ne lésinent pas sur les moyens pour s’entourer des professionnels les plus qualifiés en matière de protection des données informatiques et de lutte contre la cybercriminalité. Conséquence directe, le secteur de la cybersécurité se distingue par ses salaires attractifs, y compris en début de carrière. Un jeune diplômé perçoit occasionnellement plus de 40 000 € bruts par an dès sa première prise de poste. Le marché peinant à recruter, les candidats expérimentés disposent également d’une marge de négociation confortable.

Cybersécurité : les métiers et les salaires avec un niveau Bac + 3

Les métiers accessibles avec un diplôme de niveau Bac+3, comme une Licence, une Licence Professionnelle Informatique ou un Bachelor Informatique et Cybersécurité sont parmi les mieux rémunérés tous secteurs confondus, même pour des postes en junior.
Les profils informatiques et administration réseaux sont recherchés dans toutes les entreprises afin d’assurer son fonctionnement et sa sécurisation.
Selon le périmètre de responsabilité et la part consacrée à la cybersécurité, et selon la localisation de l’entreprise, les salaires évoluent entre 30 000 euros bruts annuels pour un technicien entamant sa carrière, et 36 000 euros bruts annuels pour un débutant intégrateur de solutions de sécurité. Avec l’expérience, les salaires augmentent et sont généralement multipliés par deux en milieu de carrière !

  • Analyste de la menace cybersécurité : entre 3 200 € et 3 500 € bruts/mois
  • Administrateur système : entre 2 500 € et 3 400 € bruts/mois
  • Technicien sécurité : entre 2 000 € et 2 200 € bruts/mois
  • Intégrateur de solutions de sécurité : entre 3 000 € et 4 000 € bruts/mois
  • Expert réponse à incident : entre 3 000 € et 4 000 € bruts/mois

Salaire en cybersécurité : analyste SOC

L’analyste SOC (Security Operations Center) s’apparente au chargé de sécurité du service informatique de sa structure. Son rôle consiste à surveiller les systèmes d’information de son entreprise afin d’intervenir en cas d’incident lié à la cybersécurité. Lorsqu’il ne traite pas les alertes que lui envoie son centre des opérations de sécurité (SOC), il assure un rôle de prévention auprès des utilisateurs.

Cet analyste occupe un poste accessible aux jeunes diplômés justifiant d’une expérience concluante en ingénierie des réseaux et sécurité. Il fait partie des profils les plus recherchés dans la cybersécurité, ce qui tire ses revenus vers le haut. L’analyste SOC débutant peut être payé environ 2 600 € bruts par mois. Plus aguerri, il perçoit entre 4 500 et 6 200 € par mois approximativement.

Les salaires des métiers de la Cyber avec le niveau Bac +5

Les profils Bac+5 sont les plus recherchés et les mieux rémunérés. De très nombreuses entreprises misent sur l’alternance pour recruter leurs salariés avant même l’obtention de leur diplôme et ainsi s’assurer de recruter un profil qui corresponde à leur besoin.

En effet, après 2 années passées en qualité d’alternant au sein de l’entreprise, le nouveau collaborateur est déjà expérimenté et acculturé aux spécificités de l’entreprise, mais aussi intégré dans les équipes, ce qui offre la garantie d’un bon recrutement.

Le salaire se négocie, et dépend de nombreux facteurs : 

  • Profil du ou de la candidat(e) : spécialité, projets effectués, compétences et maîtrise des technologies et langages, spécialité dans un domaine, diplôme et école de formation.
  • Localisation du poste.
  • Secteur d’activité et taille de l’entreprise.
  • Avantages proposés (qui peuvent représenter jusqu’à un quart de revenu en plus) : primes, mutuelle, prise en charge des frais, chèques-cadeaux et vacances, avantages CE divers, plan épargne d’entreprise, retraite complémentaire, congés illimités, télétravail, etc.

Salaire en cybersécurité : Assistant Cyber

L’Assistant Cyber seconde les ingénieurs de sa structure pour les décharger de certaines tâches chronophages. Il poursuit avant tout un objectif de prévention, intervenant auprès des utilisateurs pour s’assurer qu’ils appliquent les règles de base de l’hygiène informatique et de la cybersécurité. De nombreux services de l’État, sociétés de conseil et chefs d’entreprise le sollicitent pour accompagner la transformation digitale de leur organisme.

Pour sensibiliser à un usage sécurisé de chaque poste de travail, l’assistant s’appuie sur des actions de communication de proximité. Ce métier de la cybersécurité exige autant de pédagogie et d’aisance relationnelle que de compétences techniques. En France, le salaire d’un assistant cybersécurité junior avoisine 2 100 € bruts par mois.

Salaire en cybersécurité : Data Protection Officer

Aussi appelé délégué à la protection des données (DPD), le Data Protection Officer sécurise les données personnelles que collecte et traite sa structure. Ce nouveau métier de la cybersécurité a émergé dans le sillage du règlement général à la protection des données (RGPD) promulgué dans toute l’Europe en 2018. La mission du DPO consiste à identifier les risques et à déployer des dispositifs de protection des données, tout en jouant un rôle de médiateur auprès des usagers et des autorités de contrôle.

Compte tenu de l’éclosion récente de sa fonction, la rémunération que perçoit le DPO n’est pas encore stabilisée. En moyenne, cet expert RGPD peut prétendre à un salaire de 2 800 à 5 000 € bruts par mois. Il lui est possible d'augmenter ses revenus en devenant chief data officer ou data scientist.

Salaire en cybersécurité : Administrateur Cloud

L’Administrateur Cloud est le gestionnaire principal des infrastructures cloud de son organisme. Il assure la maintenance, la mise en conformité et l’optimisation des systèmes hébergés à distance. Parallèlement, il veille à ce que les données qui y sont stockées demeurent accessibles et sécurisées. Dans un domaine aussi mouvant que le cloud computing, il réactualise ses connaissances en permanence au moyen d’une veille technologique et informationnelle.

Cette flexibilité est au cœur du métier d’administrateur cloud, qui connaît un engouement croissant dans le monde du travail. Un débutant est susceptible de percevoir entre 2 500 et 3 300 € bruts par mois. En cours de carrière, le salaire d'un administrateur cloud en France peut dépasser 5 500 €, le plaçant parmi les métiers les mieux payés de la cybersécurité.

Le salaire d'un Pentester ou hacker éthique

S’il mobilise les mêmes ressources et savoir-faire qu’un pirate informatique, le hacker éthique s’emploie à contrer les tentatives d’intrusion ou de piratage de son homologue malveillant, le black hat. Le Pentester met à l’épreuve les réseaux et systèmes d’information de son organisme pour en déceler les failles et les vulnérabilités.

Ce métier en plein essor désigne un large éventail de professionnels spécialisés, à l’instar du bug bounty hunter. Les salaires constatés à ce poste recherché oscillent entre 2 900 et 4 000 € bruts par mois. Les années passant, un hacker chevronné peut négocier jusqu’à 7 500 € par mois ou devenir freelance pour appliquer sa propre grille tarifaire.

Comparaison des salaires en cybersécurité par région et expérience

Malgré l’ampleur des menaces, la cybersécurité est un domaine récent, auquel les secteurs privé et public ne s'intéressent que depuis une dizaine d’années. La rareté des professionnels en cybersécurité renforce leur valeur. Cette pénurie structurelle joue en faveur des candidats qualifiés, qui bénéficient d’un package salarial généreux.

En France, les salaires dans le domaine de la cybersécurité sont les plus élevés à Paris et dans des métropoles telles que Lyon, Lille, Bordeaux ou Nantes. Les futurs experts en sécurisation des systèmes et réseaux peuvent augmenter leurs prétentions salariales en décrochant un diplôme spécialisé. La Paris School of Technology & Business propose des cursus en cybersécurité en alternance afin de former des experts opérationnels, prêts à répondre dès leur sortie d’études aux besoins des entreprises.

Pour démarrer une carrière fructueuse dans un secteur particulièrement rémunérateur, renseignez-vous sur le Bachelor Cybersécurité et le Mastère Cybersécurité proposés par PST&B, des formations supérieures reconnues par les acteurs du monde de l’informatique.